Les kommandos
de Sachsenhausen

Les kommandos en entreprise
bandeau de Souviens-toi des déportésde la déportation
Les déportés politiques, des prisons françaises aux camps de concentration
Rechercher

Les chantiers éloignés | Les entreprises | Les Baubrigaden
Les kommandos de Sachsenhausen - En entreprise -

Arado
A Wittenberg 1 200 femmes rattachées au camp d'Oranienburg-Sachsenhausen y travaillent.

Argus
A Berlin-Schönholz, 800 femmes rattachées au camp d'Oranienburg-Sachsenhausen y travaillent.

Auer
Usine de masques à gaz 1 800 détenues venues de Ravensbrück mais rattachées au camp d'Oranienburg-Sachsenhausen.

Daimler - Benz
Située à Berlin-Genshagen 1 100 femmes rattachées au camp d'Oranienburg-Sachsenhausen y travaillent.

D.E.M.A.G.
A Falkensee (25km à l'Ouest de Berlin) ce kommando est créé en janvier 1943, il fournit de la main-d'oeuvre aux usines D.E.M.A.G. du groupe industriel Hermann-Göring. 2 500 détenus fabriquent des obus, des chars "Tigre", du matériel ferroviaire...Pendant sa construction les détenus sont installés à Staaken à 3km de Falkensee.Le 10 juillet 1943 le camp-annexe de Staaken n'existe plus et est installé à Falkensee.

Dynamit AG
A Glöwen, 500 femmes rattachées au camp d'Oranienburg-Sachsenhausen y travaillent.

Heinkel
Usine d'aviation située à quelques kilomètres d'Oranienburg -Sachsenhausen, 7 halls de fabrication de120m de long sur 66 de large et 20 de haut, 7 000 détenus. C'est le kommando le plus important. Avant 1940 seuls des civils allemands y travaillent puis arrivent des prisonniers de guerre et en 1941 les premiers détenus de Sachsenhausen. Il devient camp-annexe en 1943. C'est le kommando dans lequel est regroupé le plus grand nombre de Français dont mon grand-oncle affecté au block 3C à la mi-février après sa quarantaine au camp central.

Dans ce kommando, la résistance s'organise, objectif, saboter la production de guerre, le bombardier He-177 est la cible. Tourneur-fraiseur, mon grand-oncle m'a raconté comment, avec minutie, lui et d'autres, fabricaient des pièces qui ont fait que le He-177 a connu moultes problèmes. Cette résistance, au premier rang de laquelle figuraient, certes les français mais aussi les politiques allemands, existait à toutes les phases de production :
- dessins (trucages des cotes, des tolérances,..)
- commandes (quantités,...)
- expéditions (inversions de hall, voire même expéditions à l'extérieur,...)

Le camp est bombardé le 18 avril 1944, il est évacué le 21 avril 1945.

Kayser
Une fonderie à Oranienburg 800 détenus.

Zellwollz Zellulose Werk
A Kustrin (70 km à l'Est de Berlin) kommando disciplinaire de prisonniers de guerre et de détenus de Sachsenhausen compte plus de 300 détenus afffectés à cette fabrique de pâte à papier.

Krupp
A Berlin-Geneukölln, 500 femmes rattachées au camp d'Oranienburg-Sachsenhausen y travaillent et 1 100 à Berlin-Spandau.

Siemens
A Berlin-Haselhorst, 1 000 femmes rattachées au camp d'Oranienburg-Sachsenhausen y travaillent.

Haut de la page