Les kommandos
de Sachsenhausen

Les kommandos des chantiers éloignés
bandeau de Souviens-toi des déportésde la déportation
Les déportés politiques, des prisons françaises aux camps de concentration
Rechercher

Les chantiers éloignés | Les entreprises | Les Baubrigaden
Les kommandos de Sachsenhausen - Les chantiers éloignés -

Neuengamme
En 1938 y vont construire le camp.

Ravensbrück
En 1939, 500 détenus y partent pour construire le camp de concentration pour femmes. Tant le climat de cette région (Meklemburg) était rude, ce camp était aussi appelé "la petite Sibérie meklembourgeoise". Entre 1939 et 1945, 150 000 femmes de 23 nationalités différentes y furent immatriculées, 92 000 y furent assassinées.

Gross-Rosen
En 1940 plus de cents Polonais partent pour y installer le camp.

Struthof
En 1941 300 "droit commun" partent en Alsace y aménager le camp. La majorité d'entre eux est allemande.

Bad-Saarow
Petit camp annexe situé à mi-chemin entre Berlin et la frontière polonaise. Il abrite en souterrain une annexe du Grand Quartier Général destiné au repli de l'état-major de Hitler. Les détenus effectuent tous les travaux de terrassement et de construction des différents bunkers, galeries etc...

Esterwegen
Camp indépendant de 1933 à septembre 1936 date à laquelle il devient un kommando. Un des rares camps de concentration qui fut dirigé par les S.S. avant 1934, puisque la direction des camps était confiée aux S.A. avant la "Nuit des Longs Couteaux".

Karlshagen
Situé sur l'île d'Usedom dans l'estuaire de l'Oder (Mer Baltique) ce camp regroupait un millier de détenus affectés aux travaux de terrassement, de construction de pistes, etc... du Centre Expérimental de Peenemunde où sont entre autres mises au point les fusées V1 et V2 deWerner von Braun. C'est de ce camp que 10 russes réussissent une évasion spectaculaire le 8 février 1945 en s'envolant à bord d'un Heinkel 111.

Lichterfelde
Camp annexe aux portes de Berlin. 1 500 à 1 600 détenus ont à charge la réfection des bâtiments administratifs de la Gestapo et des nazis ainsi que la construction d'abris souterrains.

Trébnitz
A 80 km d'Oranienburg 800 détenus.

Haut de la page