La bibliothèque
Lettres de fusillés
bandeau de Souviens-toi de la déportation
Les déportés politiques, des prisons françaises aux camps de concentration
Rechercher
Accueil
Pour qui ce site ?
La marraine du site
La lettre de Guy Môquet
La collaboration
Le procès des élus
Des prisons au camp
Sachsenhausen
Kommandos du camp
Autres kommandos
Au Père Lachaise
Poèmes et chants
La bibliothèque
L'aide-mémoire
Liens
Plan du site
Ecrire

La bibliothèque

Lettres de fusillés


La couverture du livre
Préface de Jacques Duclos
Editions " Editions sociales" 1970


"Ils s'appelaient Jean-Pierre Thimbaud, Guy Môquet, Gabriel Péri, Danièle Casanova, Michel Manouchian.... Dans quelques heures ils vont être fusillés, pendus ou guillotinés. C'est la dernière lettre qu'ils écrivent. Ils ont choisi de l'adresser à leur femme, à leurs parents, enfants ou amis.

Dans quelques minutes leurs bourreaux vont les exécuter et toutes leurs lettres sont un hymne à la vie, à la lutte. Elles crient toutes leur confiance inébranlable dans l'issue victorieuse de leur combat.

Trente-trois lettres sont ainsi reprises dans ce receuil que Jacques Duclos préface et termine en reprenant quelques vers du poème "Liberté" de Paul Eluard


Haut de la page