Poèmes et chants
Le chant du marais
bandeau de Souviens-toi de la déportation
Les déportés politiques, des prisons françaises aux camps de concentration
Rechercher
Accueil
Pour qui ce site ?
La marraine du site
La lettre de Guy Môquet
La collaboration
Le procès des élus
Des prisons au camp
Sachsenhausen
Kommandos du camp
Autres kommandos
Au Père Lachaise
Poèmes et chants
La bibliothèque
L'aide-mémoire
Liens
Plan du site
Ecrire

Chants
Chants - Le chant des marais -

le chant des marais

Écrit par Wolfgang Langhoff et Rudi Goguel
au camp de Börgermoor en 1933-1934.
Le chant des marais »
(adaptation de Die Moorsoldaten)
est l’une des premières œuvres
nées dans l’univers concentrationnaire.


Sur le site de la Cité de la musique,
tout sur ce chant
Le chant des marais

Loin vers l’infini s’étendent
Des grands près marécageux.
Pas un seul oiseau ne chante
Sur les arbres secs et creux.

REFRAIN
O, terre de détresse
Où nous devons sans cesse
Piocher.

Dans le camp morne et sauvage
Entouré de murs de fer
Il nous semble vivre en cage
Au millieu d'un grand désert

REFRAIN
O, terre de détresse
Où nous devons sans cesse
Piocher.

Bruit des pas et bruit des armes,
Sentinelles jour et nuit,
Et du sang, des cris, des larmes,
La mort pour celui qui fuit.

REFRAIN
O, terre de détresse
Où nous devons sans cesse
Piocher.

Mais un jour dans notre vie,
Le printemps refleurira
Libre enfin, ô ma patrie,
Je dirai tu es à moi.

REFRAIN
O, terre d’allégresse
Où nous pourrons sans cesse
Aimer.


Haut de la page