L'aide-mémoire de Souviens-toi
des déportés et de la déportation
bandeau de Souviens-toi de la déportation
Les déportés politiques, des prisons françaises aux camps de concentration
Rechercher

Inspection générale des camps
IKL (Inspection der Konzentrationslager) créé en 1934, Théodore Eicke en est le chef fondateur. La vocation de l'IKL est la mise en place et le développement du système concentrationnaire, la formation des gardes des camps et l'accomplissement de missions secrètes. L'IKL est installée au camp Sachsenhausen. (carte)

Jacquou le croquant
Personnage mythique du Périgord noir, héros du romancier Eugène Le Roy qui, natif de cette région, nous fait revivre la lutte des métayers de la fin du XIXè siècle.
Enfant, Jacquou assiste à l'arrestation d e son père qui s'était révolté contre le comte de Nansac. Noble propriétaire terrien, Nansac et les siens s'arrogeaient tous les droits, dévaster les cultures lors de leurs chasses, profiter du travail des métayers en leur prélevant comme impôt une grande partie de leur récolte, les laissant ainsi dans la plus grande des misères.
Son père emprisonné, jugé puis, condamné aux galères, Jacquou reste seul avec sa mère. Chassé des terres de Nansac, ils errent dans la forêt à la recherche d'un emploi. Les mauvaises conditions de vie ont raison de la santé de la maman de Jacquou. Recueilli par le "bon curé Bonnal", Jacquou grandit et se fait le porte drapeau de tous ces miséreux qui finissent par se révolter et mettre le feu au château de l'Herm, le château des Nansac.
Ce roman de Eugène Le Roy fut mis en scène par Stellio Lorenzi pour une série télévisée au début des années 1970. Cette série existe en K7 vidéo.

Kommando
Un Kommando est rattaché administrativement à un camp de concentration. Un camp de concentration pouvait avait plusieurs kommandos. Ils étaient généralement situés à l'extérieur du camp de concentration dont ils dépendaient. Ces Kommandos pouvaient être des usines, des administrations, ou encore être chargés de construire des bâtiments, d'installer des voies de chemin de fer...(Kommandos)

Henri Krasucki 1924-2002
Né à Wolomin en Pologne dans la banlieu industrielle de Varsovie. Il arrive en France en 1928 avec sa mère, rejoignant son père, juif, communiste et militant syndical contraint de s'expatrier. A 16 ans, il entre dans la Résistance où il assure d'importantes responsabilités. Son père est arrêté le 20 janvier 1943, déporté le 9 février et gazé à son arrivée à Auschwitz.
Le 23 mars 1943 Henri Krasucki est arrêté, torturé et livré par la police française à la Gestapo, il sera emprisonné à Fresnes, interné à Drancy puis déporté mi-juin à Birkenau, camp annexe d'Auschwitz. Il est évacué au camp de Buchenwald en 1945 et participe à l'insurrection du camp.
Militant syndical à la CGT, il devient membre du bureau confédéral en 1961, il en devient le secrétaire en 1982 jusqu'en 1992. Membre du Parti communiste français il rentre au bureau politique en 1964. Il décède le 24 janvier 2002.
Haut de la page